Vous êtes ici : Accueil > Formations > Intégrer un chien de protection dans un troupeau

Intégrer un chien de protection dans un troupeau

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Bon nombre de régions en France sont concernées par la prédation ; les loups, renards, blaireaux, corbeaux ou chiens errants en sont responsables. La prédation impacte le travail des éleveurs et engendre des changements de pratiques (mises à l’herbe plus tardives et augmentation des coûts d’alimentation par exemple). Elle pose ainsi problèmes notamment dans les régions herbagères, sous signes de qualité. Le chien est un des outils à la disposition des éleveurs pour les aider à protéger leur troupeau. Grâce à une morphologie imposante, il dissuade tout intrus de s’approcher du troupeau. A l’affût de toute perturbation, il s’interpose, manifeste clairement sa désapprobation et peut aller jusqu’à la confrontation directe avec l’élément perturbateur si ses avertissements ne suffisent pas. Le chien de protection peut apparaître pour certains d’une utilisation très facile : selon eux, il suffirait d’acheter un chien "de race" et de le mettre dans le troupeau pour que les problèmes disparaissent.

C’est cette vision erronée de la réalité qui a conduit de nombreux éleveurs à acquérir un chien de protection sans en demander le "mode d’emploi". Pour donner les clés aux éleveurs pour réussir l’introduction d’un chien de protection dans leur troupeau, un accompagnement technique leur est proposé, au travers d’une formation collective et d’un accompagnement individuel. C'est pourquoi la Chambre d'Agriculture de la Creuse met en place cette formation en partenariat avec l’Institut de l’Elevage.

Durée : 2 jours

Objectifs

  • Être capable de mieux comprendre le rôle et les comportements attendus d’un chien de protection. 
  • Etre capable de bien choisir son chien de protection et de réussir son introduction dans le troupeau.
  • Etre capable de bien gérer son ou ses chiens de protection au quotidien.
  • Etre capable d'apprécier la qualité d'un chien de protection.

Contenu

  • La place du chien de protection : quelles différences avec un chien de conduite ? Les comportements attendus d’un chien de protection : inspirer la confiance au troupeau et le respecter, présenter un attachement fort au troupeau, respecter l’humain et être dissuasif envers les intrus. 
  • Le choix du chiot. Il existe en France et dans le monde différentes races de chiens de protection (une cinquantaine recensées actuellement), utilisées et sélectionnées depuis des milliers d’années.
  • Les principales utilisées aujourd’hui. Le choix de la lignée ne doit ni se faire au hasard ni au plus pratique ni même au plus urgent (le chiot de la chienne du voisin…). Quelle que soit la race, prenez un chiot issu de parents connus et reconnus pour leurs aptitudes à la protection des troupeaux.
  • L’introduction et les premiers mois du chiot en bergerie.
  • Comment donner à chaque chiot un maximum de chances d’être équilibré pour pouvoir s’adapter plus facilement aux différentes situations qu’il rencontrera à l’âge adulte, dans son activité de protection de troupeau.
  • La première sortie du chiot au pâturage.
  • Comment maintenir les rôles et comportements attendus des chiens de protection au travers des différents évènements dans la vie du chien et du troupeau ? Visite chez le vétérinaire. Constitution et gestion d’une meute de chiens de protection, Chaleur des chiennes, Répartition des chiens dans les différents lots. Gestion des changements de parcs,. Cohabitation de(s) chien(s) de protection et de(s) chiens(s) de conduite. Passage de public voulu et organisé (accueil à la ferme…), « surprise » : groupe de randonneurs, VTTistes, chiens de compagnie… Montée en estive. Gestion des chiens par la berge. Acquisition et introduction d’un chien de protection adulte dans son troupeau…
  • L’appréciation du niveau de qualité des différents paramètres de la protection d’un chien.
  • Observation du chien au troupeau : vérification de la fixation au troupeau : - un passage avec congénère (test vigilance, dissuasion et action), un passage d’un humain (test vigilance, dissuasion et action).
  • Observation du comportement chien/maître. 
  • Qualification et quantification des traits de tempérament du chien (sur de lui, actif, calme, indépendant) pour apprécier le niveau de qualité des différents paramètres de la protection.

Méthodes pédagogiques

  • Exposé, échanges, mise en pratique en élevages. Réalisation des tests par le formateur. Observation et analyse de la situation par chaque stagiaire de manière individuelle. Commentaires du formateur de manière collective. Réalisations à partir des éléments correctifs ET/OU à partir de vidéos pédagogiques.

Public

  • Agriculteurs Creusois
  • Une prise en charge spécifique est prévue pour les personnes en situation de handicap en contactant la Conseillère formation Alice GUILLON au 07.71.07.54.86.

Intervenant(s)

  • Julien VAISSET, Conseiller spécialisé Ovin à la Chambre d'Agriculture de la Creuse. 
  • Yves LACHENAL, référent chiens de protection réseau IDELE.

Responsables du stage

  • Julien VAISSET

Tarifs

Aucune participation financière ne sera demandée aux stagiaires.

 

Lire les conditions générales d'utilisation

 

Voir les modalités d'évaluation

 

        


Formation à venir

A partir de 2010, les agriculteurs ont suivi des formations en vu d'obtenir leur certificat individuel pour l’activité « utilisation à titre...

"Obtenir le certificat individuel obligatoire pour acheter, transporter et appliquer les produits phytopharmaceutiques sur son exploitation."

PRE-INSCRIPTION

Duree

2 jours

Responsable du stage

VAISSET Julien - Conseiller territorial
05 19 37 00 33
julien.vaisset@remove-this.creuse.chambagri.fr