Les relations entre associés

Accéder aux flux rss de notre siteImprimer la page

Lors de la constitution de votre société ou à l’occasion de l’entrée d’un nouvel associé, les aspects juridiques, économiques et sociaux sont étudiés en détail.

Mais il ne faut pas s’arrêter à ces trois domaines, l’aspect relationnel ne doit jamais passer sous silence car une société, ce n’est pas seulement la mise en commun de facteurs de productions.

Les relations entre les associés ne sont souvent qu’effleurées. Or, chacun doit pouvoir trouver sa place au sein de sa société pour s’y épanouir sereinement. Chacun doit trouver un sens à l’entreprise commune avec un fonctionnement qui lui convient.

La dimension relationnelle est souvent perçue comme naturelle mais elle nécessite une maintenance, par la communication et le dialogue.

Communiquer dans une société c’est savoir exprimer ses besoins. Or, il n’est pas toujours facile de déterminer ses besoins et de savoir les exprimer et lorsqu’ils sont mal déterminés et mal exprimés, ils seront plus difficilement comblés.

Communiquer, c’est également savoir écouter sans interpréter les besoins des autres. Il faut faire attention à ne pas interpréter les besoins des autres, qui ne sont pas forcément dans la même logique que nous

Dès que la communication entre les associés est rompue ou qu’elle fonctionne mal, les relations entre les associés se dégradent et à terme elle peuvent même conduire à des tensions, voire à des conflits.

Au final, lorsque les conflits sont trop importants et que les associés en souffrent, il devient alors inévitable pour eux de se séparer.

Pour sensibiliser les futurs associés de sociétés, le service juridique de la Chambre d’Agriculture a mis en place une formation, intitulée « bâtir sa société agricole et la faire fonctionner », cette formation s’inscrit dans le cadre du Plan de Professionnalisation Personnalisé.

Une journée est consacrée aux relations humaines dans les sociétés, où, chaque participant est invité à réfléchir sur les conditions d’un fonctionnement relationnel harmonieux, par l’intermédiaire d’échange d’expérience et de mise en situation. Les futurs associés s’approprient quelques déclics pour que la communication, entre eux, se développe et s’améliore.

La chambre d’agriculture a également mis en place une prestation d’accompagnement des associés dans leur fonctionnement relationnel qui vise à les aider à créer un climat relationnel équilibré, à réguler les tensions et à prévenir d’éventuels conflits.

L’accompagnement est réalisé par un conseiller qui a été formé expressément pour intervenir dans ce cadre.

Contact

JURIAGRICONSEIL 23 (JAC 23)

05 55 61 50 45
contact@remove-this.jac23.fr

Intervenir dans les sociétés en crise : La médiation

En situation de conflit, lorsque les relations entre les associés sont dégradées, voire rompues, que la communication ne passe plus, il est souvent difficile pour les associés de se parler et l’intervention d’un tiers pour dénouer la crise est nécessaire : Le médiateur.

La médiation a pour objectif d’apaiser les tensions et de restaurer le lien, elle favorise l’expression constructive entre les associés. Elle nécessite la participation active de tous les associés, Il s’agit de les aider à rétablir la communication.

A l’issue de la médiation , il n’y a pas de perdant : chacun se sent entendu, donc reconnu. Chacun a gagné à élargir son point de vue. La médiation a pour but d’aider les associés à trouver un accord, soit pour continuer ensemble sur des bases renouvelées, soit pour se séparer sans trop de dommages.

Le médiateur n’intervient pas en tant qu’arbitre, ou juge, il n’est pas là pour dire qui a tort ou raison. C’est un tiers impartial, sans parti pris, sans intérêt dans le conflit. Il agit dans la confidentialité, en totale autonomie par rapport à l’institution qui l’emploie. Il s’engage sur une déontologie, il instaure un cadre protecteur, non violent, pour les échanges de paroles entre les associés. Le médiateur est une personne qui s’est formée à la médiation et a acquis une compétence pour intervenir en médiation.